HANCHES - Fracture du Col du Fémur

 

Il faut distinguer Les fractures du col du fémur (cervicales vraies)et Les fractures pertrochantériennes.

Ces fractures sont opposées car elles ont des évolutions naturelles différentes.

En effet la face postérieure du col du fémur possède des rapports anatomiques intimes avec l'artère circonflexe postérieure, principal élément de vascularisation de la tête fémorale. 

Lors d'une fracture cervicale cette artère peut être lésée et entraîner une complication majeure : la nécrose aseptique de la tête fémorale.
Cette artère circonflexe postérieure n'est pas atteinte lors d'une fracture pertrochantérienne, n'exposant pas la tête fémorale à un risque de nécrose.

Une autre complication majeure pouvant survenir après le traitement orthopédique ou chirurgical, est la pseudarthrose du col fémoral, apanage des fractures cervicales vraies.

En effet les contraintes mécaniques auxquelles sont soumises ces deux régions sont opposées :
Les forces mécaniques séparent les fragments au niveau du col fémoral, favorisant la pseudarthrose dans les fractures cervicales vraies.
Alors qu'elles les impactent au niveau du massif trochantérien aidant ainsi la consolidation osseuse, parfois en cal vicieux dans les fractures pertrochantériennes.

Evolution naturelle
L'évolution naturelle de ces fractures se fait vers des complications potentiellement mortelles chez les personnes âgées. Il n'est donc pas possible de laisser un blessé immobilisé pendant 3 à 6 mois, délai de consolidation de ces fractures. 

Dès lors le traitement chirurgical expose à moins de complication que l'abstention thérapeutique qui serait un véritable abandon thérapeutique et qui aboutirait au décès du blessé.

Le but du traitement est donc de redonner au malade l'autonomie qu'il avait avant sa chute, le plus rapidement possible et d'éviter les complications de décubitus et les décompensations de tares qui mettent en jeu le pronostic vital du patient. Seule la chirurgie répond au mieux à cet impératif. Cet acte chirurgical doit être réalisé le plus précocement possible. Il s'agit d'une urgence chirurgicale.

Ces patients âgés ne supporteraient pas plusieurs interventions, on ne peut donc pas proposer un traitement qui expose à des complications tardives nécessitant un nouveau traitement chirurgical, telles que l'ostéonécrose aseptique ou la pseudarthrose du col fémoral. 
Dès lors un remplacement prothétique de la tête fémorale s'impose.
Chez les patients plus jeunes (avant 60 ans), la tête fémorale doit être conservée, même dans les fractures très déplacées, dans le but de préserver le capital osseux.

Pour cette fracture du col du fémur ,nous avons réalisé une réparation de la fracture 

(Ostéosynthèse par vis-plaque à compression ou synthèse par clou centro médullaire verrouillé)
 

Une ostéosynthèse ne permet pas en principe de rendre un appui total immédiat car la guérison osseuse ne peut être espérée qu'après 3 à 4mois. 

  • Nous faisons donc le pari de permettre un appui sur le matériel de synthèse quand le montage réalisé est bien stable.

 

Nous allons vous encourager à vous installer au fauteuil dès le deuxième jour et essayer de vous faire marcher entre barres parallèles à la fin de la première semaine.

  • Les cas de non-union de ces fractures sont rares et les nécroses de la tête sont exceptionnelles, il faut donc rarement ré-intervenir.

  • Il vous faudra rapidement vous rendre à l'évidence que le retour à domicile ne sera pas immédiatement possible et qu'un séjour complémentaire de 4 à 6 semaines dans une maison de soins est indiqué.

Si nous avons réalisé une prothèse bicentrique pour cette fracture :

 

La hanche est stable et solide. D'emblée, nous allons donc vous encourager à vous lever et marcher dès que possible. 

  • Les progrès ne seront pas nécessairement plus rapides qu?après une ostéosynthèse car la récupération est surtout une question de volonté et est liée à votre état de santé (la chute peut être due à un malaise).

 

Peu de médicaments sont nécessaires après ces interventions, cependant lorsque cela sera possible vous recevrez un traitement préventif afin de ne pas être victime d'une phlébite.

 

Les personnes âgées sont parfois victimes d'escarres; ceux-ci sont peu prévisibles et une équipe spécialisée prend cette pathologie en charge au sein de la clinique.

HANCHES - Prothèse tolale de Hanche

 

Il existe diverses pathologies de la hanche et l'avis du médecin est utile pour définir l'origine de la maladie. 
Ainsi on demande l'avis d'un rhumatologue pour exclure une pathologie inflammatoire. La pathologie de la hanche peut se confondre avec une sciatique, ceci sera précisé par un scanner et une électromyographie. 

L'origine la plus fréquente de la maladie est cependant l'arthrose de hanche.

La décision de se faire opérer sera prise par vous-même en fonction de vos aspirations d'autonomie à la marche et de vos douleurs.L'âge ne représente plus comme avant un critère déterminant (autrefois on estimait qu'il fallait attendre 60 ans) car les prothèses les plus courantes peuvent fonctionner plus de 30 ans. Nous proposons encore aujourd'hui des prothèses dont l'articulation est un glissement de métal sur polyéthylène même si les publications récentes font état de prothèses céramiques

La prothèse que nous utilisons est adaptée à votre taille car de par sa modularité, il y a plus de 30 possibilités différentes.
La douleur que vous pouvez endurer après une intervention peut être vive cependant les progrès récents de la médecine dans ce secteur peuvent vous assurer d'une réduction significative de celle ci.

Nous avons mis en place a la clinique une unité médicale pour prendre en charge la douleur aiguë la douleur est évaluée plusieurs fois par jour par une infirmière spécialisée dans ce domaine, sous la direction constante d'une équipe d'anesthésistes référants. Les dérivés de la morphine sont très régulièrement employés ainsi que les anesthésies régionales. 

Il ne faut pas négliger la fatigue liée au retour à la maison. Même si après une telle intervention, vous êtes le plus souvent capables de marcher après 48 heures et qu'en sortant de la clinique vous pourrez monter les escaliers avec une canne, il nous arrive très souvent de conseiller une convalescence avec repos, calme et aide à la remobilisation. Cette suggestion prend toute son importance avec l'âge et permet souvent d?envisager cette intervention chez des personnes seules car le séjour est de 10 à 14 jours

En cas de prothèse totale de hanche ,parlons des suites opératoires immédiates et plus éloignées:


La prothèse totale de hanche est une intervention sanglante et la perte de sang peut être de 1 litre ; ainsi l'hémoglobine chute de 14 à 11 gr et prendra 6 semaines à récupérer. 

Nous avons le souci de transfuser le moins possible afin d'éviter les accidents liés à la transfusion sanguine. La transfusion ne sera décidée par un des médecins seniors que si l'état général est vraiment déficient (malaise). 

Vous recevrez systématiquement du fer et des vitamines pour compenser plus vite ce déficit.

Cette intervention est connue pour favoriser les phlébites des membres inférieurs et il ne faut pas s'étonner de devoir subir chaque jour une injection sous-cutanée qui sera à continuer pendant 6 semaines ou plus selon avis.

La luxation d'une prothèse est possible mais très rare. Elle s'accompagne de déchirure musculaire ou ligamentaire. Après luxation, des précautions s'imposent mais cette pathologie se stabilise et se guérit parfois après ré-intervention.

Il ne faut pas s'étonner qu'un déficit musculaire puisse persister longtemps car cette boiterie est très souvent ancienne et donc la faiblesse musculaire des fessiers est importante. 

Une faiblesse musculaire est toujours source de douleurs.

Le déhanchement provoque un dysfonctionnement de la charnière lombaire sur le bassin; ceci explique un accroissement, qui sera toujours momentané, des lombalgies ou de l'irradiation sciatique.

Il est nécessaire de se faire suivre lors de votre convalescence. Une réeducation et un suivi par un kiné ne doit pas etre négligé.

N'oubliez pas de reprendre rendez-vous avec votre orthopédiste pour une visite de controle.

© 2016 by Be-Bundle SPRL